MAUDE GRÜBEL

http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_02_Format_13_13.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_IMG_3462_F_20_30_NB.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_04_Le_Seuil_New.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_Cracked_v2.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_2016_10_01_BRE_008_HD_RECAD.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_06_Format_13_13.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_2015_08_14_ARL_04_002_HD_RECAD.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_11_Le_Seuil_New.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_2015_08_07_SIM_01_001_HD_RECAD.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_18_Le_Seuil_New.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_04_Format_20_25.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_2016_02_04_BRE_07_050_01_RECAD.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_2015_07_MAR_DP_016_HD_RECAD.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_2016_11_02_MAR_FPN_003_HD_V1_Fond_Transparence_RECAD.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_15_Le_Seuil_New.jpg
http://www.maudegruebel.com/files/gimgs/th-23_05_Format_20_25.jpg

Le Seuil parle de la rencontre de l’être humain avec le monde extérieur dans une situation d’isolement causée par une pathologie. Il aborde les rapports entre oubli/mémoire, corps/identité et traduit l’expérience d’une perception modifiée de soi et du monde.
Comment rendre compte de l’inquiétante étrangeté à soi et au monde que la maladie m’a révélée ? Comment l’expérience vécue influe-t-elle la perception et le regard ?

En 2015, une tumeur cérébrale m’est diagnostiquée suite à une crise d’épilepsie et au coma qui s’en est suivi. Confrontée à un bouleversement des rapports à ce corps devenu étranger, cette pathologie a entraîné une remise en question de ma relation au monde et aux autres.
Les images de ce projet ont été réalisées entre 2015 et 2018 en France, principalement à Marseille, après une intervention chirurgicale, durant la période d’hospitalisation et tout au long des traitements médicaux. Lieux insolites, masques et visages tressent des connexions entre les tissus du corps et ceux des paysages du monde. À ce seuil, la membrane du corps et du monde se confondent créant une vision mouvante.
Ce travail combine photographies, dessins et images scientifiques réappropriées. Parallèlement, je tenais un cahier de travail composé de ces éléments ainsi que des fragments d’écriture.